Actualité

News et revue de presse
23 janvier 2015

France Musique : L’ensemble InAlto

Ensemble InAlto © facebook
Ensemble InAlto © facebook

InAlto propose un programme naviguant dans le répertoire composé par de célèbres compositeurs du XVIIème siècle, particulièrement marqué par cette tradition des sonneurs de ville. Schein, Schütz, Reiche, Schelle ont tous vécu à une époque où les Stadtpfeiffer « habitaient » la ville et participaient également à certaines des plus belles pages de l’histoire de la musique.

http://www.francemusique.fr/emission/generation-jeunes-interpretes/2014-2015/l-ensemble-inalto-sous-la-directon-de-lambert-colson-02-28-2015-12-30

(podcast disponible jusqu’au 24/11/2017)

 

Dès le Moyen Age les beffrois, les remparts, étendaient leurs ombres sur la ville. Dans les tours ? Un sonneur, ou plusieurs, selon les finances de la ville. Celui de l’enceinte fortifiée scrutait l’horizon, prêt à emboucher sa trompe pour signaler un ennemi. Son confrère, au centre-ville, sonnait les heures, ordonnant labeur et couvre-feu. Le 31 octobre 1517, le musicien de Wittenberg attire l’attention du passant sur un placard apposé sur la porte de la chapelle du château ; les 95 thèses dénonçant le trafic des indulgences finissent par susciter l’intérêt général. Luther, comme l’évoque le Psaume 104, était en train « de renouveler la face de la terre ».

En 1524, Luther publie ses premiers chorals, chantés évidemment dans les églises nouvellement réformées mais aussi à la maison, ou à l’école, communautés miniatures, répliques de la communauté paroissiale et civile. Toute la société civile de la Réforme respire en musique, et les « Stadtpfeiffer » (sonneurs municipaux) sonnent aussi bien à la maison qu’à l’invitation des princes, complétant ainsi leurs revenus par des services prestés en « Hofmusik ». Ils sont alors 4, 5, 6, jusqu’à une dizaine à pouvoir jouer des anches, du trombone, de la trompette ou du cornet.
Le carillonneur compte les heures et, plusieurs fois par jour, les Stadtpfeiffer sonnent du balcon de l’hôtel de ville, du beffroi ou simplement « en bas » les chorals harmonisés sur lesquels chacun imagine les paroles, le répertoire instrumental spécifique et même parfois quelques chansons populaires ! Toute occasion particulière, à l’église et dans les rues tels que les mariages, les enterrements, les élections etc…, est rehaussée du service musical des Stadtpfeiffer.

Ensemble vocal et instrumental INALTO
REINOUD VAN MECHELEN, ténor
MARIE ROUQUIé, violon
GUY HANSSEN, IVAN ZAITSEV, BART VROOMEN, sacqueboutes
ANAÏS RAMAGE, dulciane
MAXIME FIORANI, percussions
LOUIS-NOËL BESTION DE CAMBOULAS, clavecin
LAMBERT COLSON, cornets et direction

Programme

Johann Schelle
Sonata super Nun komm der Heiden Heiland      

Heinrich Schütz
O Süsser, O Freundlicher    

Johann Hermann Schein
Paduana à 4

Johann Hermann Schein
Canzon Corrolarium 

Johan Schop
Lachrimae Pavan

Johann Hermann Schein
Suite n° 7 aus Banchetto musicale

Leave a Reply